Hôpital privé
La Louvière

Rechercher

Le centre de chirurgie de la cataracte, de la rétine et du glaucome

L'Institut Ophtalmologique La Louvière accueille chaque année en chirurgie ambulatoire 2 500 interventions. Une bonne partie d’entre elles (2 200) porte sur la cataracte. Mais l’Institut intervient également sur les autres pathologies comme le glaucome ou toutes les pathologies de la rétine et la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).
 

Des infrastructures dédiées

La structure chirurgicale innovante de l’Institut Ophtalmologique La Louvière dispose de personnels et d'infrastructures totalement dédiés et spécialisés dans les techniques les plus récentes. Le bloc opératoire de trois salles est strictement réservé aux chirurgiens du service d'ophtalmologie. Lors des consultations préopératoires, le patient ne rencontre que des professionnels expérimentés dans la prise en charge des patients en ophtalmologie.

Le plateau technique

Il comporte :

  • 3 blocs opératoires dédiés,
  • une salle de pré-anesthésie,
  • une salle de réveil,
  • une salle de repos.
Votre prise en charge

Vous serez pris en charge au centre de chirurgie ambulatoire en ophtalmologie pour une durée moyenne de 2h. Une collation vous sera servie dans une salle de repos avant votre retour à domicile.

 

Quelques définitions

Le glaucome

Le glaucome est une maladie oculaire menaçante pour la vue, qui se caractérise par sa difficulté de dépistage et de traitement. Dans sa forme la plus fréquente, « le glaucome primitif à angle ouvert », l’altération de la vision est lente, indolore, sans gène perceptible. Elle n’attire pas l’attention de la personne atteinte et ne la motive donc pas à consulter. Sans traitement, la maladie peut évoluer vers la cécité irréversible. Un diagnostic précoce est donc important pour prévenir des pertes de vision. Ce diagnostic repose actuellement sur la présence de deux signes d’examen : des altérations caractéristiques du champ visuel et/ou une papille optique excavée (la tête du nerf optique). Un troisième signe, l’hypertonie oculaire supérieure à 21 mm de Hg, n’est pas constant et peut manquer. On diagnostique alors un « glaucome à pression normale ».

Côté traitement, la seule action efficace connue sur l’évolution du glaucome est l’abaissement de la pression intraoculaire jusqu’à une valeur cible fixée à l’avance en fonction du stade de la maladie. L’ophtalmologiste dispose pour cela de trois moyens thérapeutiques :

  • Le traitement médical : essentiellement des collyres, associés ou non, qui doivent être administrés régulièrement, à heure(s) fixe(s). Ils suffisent souvent à contrôler la maladie ;
  • Le traitement au laser (trabéculoplastie) : il vient parfois compléter le traitement médical. Les résultats ne sont pas définitifs et il est souvent nécessaire de renforcer ou reprendre le traitement par collyre quelques mois ou années plus tard ;
  • Le traitement chirurgical (trabéculectomie, sclérectomie) : il est proposé quand le niveau de la pression oculaire n’est pas satisfaisant malgré l’utilisation des 2 traitements précédents. Il peut parfois être proposé d’emblée si le traitement médical est mal suivi, ou dans les environnements économiquement défavorisés (pays en développement).

Quel que soit le type de traitement utilisé, il n’est pas possible d’obtenir une guérison de la maladie, mais plutôt une stabilisation qui nécessite une prise en charge à vie du patient.

 

La rétinopathie diabétique

Pathologie de la rétine, la rétinopathie diabétique est une détérioration des vaisseaux sanguins de la rétine due à un taux élevé de sucre dans le sang. Elle touche près de la moitié des personnes atteintes de diabète et constitue une cause fréquente de cécité ou de malvoyance. Seul un dépistage régulier, réalisé grâce à l'examen du fond d'œil et à l’angiographie (radiographie des vaisseaux de l’œil) numérique, permet un diagnostic et un traitement précoce. La maladie est traitée avec le laser argon, qui détruit les vaisseaux endommagés afin de réduire les risques de cécité.

 

Le trou maculaire

Autre pathologie de la rétine, le trou maculaire est une ouverture de la partie centrale de la rétine (la macula) due au vieillissement de l’œil. Il apparaît le plus souvent chez les personnes de plus de soixante ans et se développe de manière rapide, entraînant des troubles de la vision (taches et déformations) en quelques semaines. Cette affection peut être corrigée lors d’une opération de vitrectomie (ablation du vitré) qui permet d’intervenir directement à la surface de la rétine.

 

Mais aussi…

Définition de la cataracte

Définition du décollement de la rétine

Définition de la DMLA

Le Centre d’Ophtalmologie La Louvière

Ouverture du lundi au vendredi, de 07h00 à 19h00

Tel : 03.20.15.76.90

Fax : 03.20.15.76.91